La conception créative du Zinc
Menu

Du Centre Technique du Zinc à Expérience Zamak, 60 ans d’histoire

#Association
19/05/2016


Le premier brevet « Zamak » est déposé par la New Jersey Company en 1926. Ce n’est pourtant qu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale que son utilisation se généralise. On retrouve le Zamak dans les pièces complexes des belles voitures américaines. Cadillac, Chevrolet et autre Buick contiennent des alliages de zinc, cependant, le niveau d’impureté du zinc fait que les pièces s’abîment vite, et le Zamak a mauvaise presse…  

S’associer pour promouvoir un alliage de qualité


C’est justement pour mettre en évidence la nécessité d’utiliser du zinc de très grande pureté pour l’élaboration du Zamak que naissent les premières associations de professionnels. Le Centre Technique du Zinc (CTZ) est ainsi fondé en France dans les années 50, par ceux en responsabilité du développement du zinc, pour faire connaître les possibilités d’utilisation du zinc :

  • Zinc laminé : toitures, façades, produits d’évacuation et d’étanchéité, …
  • Zinc galvanisé : toits, rails d’autoroute, charpentes, …
  • Alliages de zinc : miniatures Majorette moulées sous pression, automobiles, …

Les alliages de zinc se développent peu à peu avec le soutien des compagnies d’Etat, Gaz de France et Electricité de France en tête : crochets en Zamak pour des isolateurs de lignes à haute tension, coupelles en verre sur lesquelles sont fondus ces mêmes crochets et systèmes de détendeur en Zamak pour équiper les villes en gaz. Quant à l’industrie automobile, déjà grande utilisatrice de cet alliage révolutionnaire, elle généralise d’autant plus ses usages. Face à cette montée en puissance des applications des alliages de zinc, le CTZ assure un support technique et une maîtrise des alliages, garantissant ainsi la grande pureté du Zamak (Super High Grade 99,995%) pour créer un label qualité Zamak.

Cependant, le CTZ est mis à mal en 1975 par la loi qui dénonce une situation de monopole de la part des producteurs de zinc. Le CTZ disparaît alors, laissant s’effondrer tous les acquis de développement du marché.
experience-zamak-centre-technique-de-zinc

Zinc Fonderie : l’âge de la maturité 


Les fondeurs titulaires du label qualité prennent alors leur destin en main et créent une association : l’ATAZ (Association des Techniques des Alliages de Zinc) qui se transformera quelques années plus tard en Zinc Fonderie.

Outre la poursuite d’un label de qualité nécessaire pour faire partie de l’association, ses membres décident de créer des fiches produits afin d’expliquer les applications en Zamak, déclinées par type de marché (bâtiment, médical, jardinage, etc.). Ces actions de promotion permettent de communiquer auprès des clients et prospects sur des réussites avérées de pièces en Zamak.

  • qualité des alliages de zinc : engagement à utiliser des alliages aux normes européennes.
  • concours de la meilleure pièce : inviter les fondeurs et leurs clients à présenter des pièces atypiques et performantes, à la manière des « Amy Awards de la Fonderie ». Les clients sont invités à témoigner en tant qu’utilisateurs.
  • élever le niveau de la qualité de la production, dans un souci permanent d’apporter la meilleure qualité possible sur le marché.
  • associer les producteurs d’alliages, les fondeurs et les recycleurs d’alliages pour les faire tous adhérer à une même charte. L’association regroupe alors une trentaine de membres : fonderies de toute taille, producteurs d’alliages et fabricants de matériel concourant à la production de pièces en Zamak (outillages, etc.)


Zinc Fonderie rassemble des membres qui ont tous un point commun : la volonté d’agir sur l’amélioration constante et permanente de la technologie, ainsi que la réflexion à apporter sur les nouveaux marchés à explorer. L’association mène des actions qui ont un réel impact sur le secteur.

  • influer sur les normes quand celles-ci sont dépassées ou inappropriées (par exemple, les  têtes d’extincteurs furent longtemps interdits de Zamak, alors que l’interdiction n’était pas justifiée).
  • poursuivre la promotion des applications, comme un catalogue partagé des fondeurs français, pour convaincre les clients d’utiliser la technologie des alliages.
  • prendre son bâton de pèlerin et continuer d’aller voir des grands acteurs du bâtiment ou de l’électricité.
  • créer des jumelages entre fonderies, avec le Japon, l’Allemagne, l’Italie, la Suisse pour découvrir de nouvelles techniques et applications possibles, et ramener de nouveaux savoir-faire en France.
     


Expérience Zamak : reprendre le flambeau


Nous ne le soulignerons jamais assez. L’action collective est essentielle car l’union a toujours fait la force. Pour grandir, l’association doit poursuivre des actions communes, dans la limite de ce qui peut être commun. La promotion de la réussite des uns crée l’émulation des autres. La concurrence crée un cercle vertueux.

Au-delà de la réputation des fondeurs, il s’agit donc de continuer la promotion des alliages, en communicant sur l’excellence de la technologie et sa maîtrise, pour des pièces encore plus complexes. Le savoir-faire de la fonderie sous pression est unique : il n’y a pas un domaine de l’industrie où le Zamak n’est pas présent : nucléaire, santé, aéronautique, etc.

Aujourd’hui, le Zamak a plus que jamais sa place dans les short-lists réflexes des bureaux d’études. Son bilan énergétique est excellent à bien des égards. A l’heure où l’on vit et où l’on pense développement durable, il est le matériau de choix. La comparaison entre les alliages de zinc et le plastique devrait plus souvent être initiée, au moins dans le cas de certaines pièces et utilisations. Aujourd’hui, les circuits de recyclage de produits en Zamak sont parfaitement maîtrisés. Ils permettent une réutilisation de la matière sans dégradation de ses caractéristiques mécaniques, ce qui est un atout important face à ses principaux concurrents. Sur la base du développement durable, Expérience Zamak peut axer un relais de communication et sa raison d’être.

L’association est à l’aube d’un nouveau jour. Elle doit montrer sa capacité à faire la part des choses sur les marchés qu’il faut continuer d’exploiter et ceux qu’il faut abandonner. Sa valeur ajoutée est d’être à l’affût des nouveaux produits et des nouvelles technologies. Et face à elle, existe une opportunité de taille : celle d’aller voir – et de convaincre – les non-utilisateurs de Zamak d’en faire l’expérience.
 

15 ans après, agir dans le même but


M. Gilles Curti, Président de l’association Zinc Fonderie de 1995 à 2003, a bien voulu se prêter au jeu de l’interview pour la rédaction de ce post et nous l’en remercions. A cette occasion, nous nous sommes plongés dans les archives de Zinc Fonderie, et un édito de 2002 rédigé par ses soins a retenu notre attention, tant son contenu fait écho à notre conclusion. 15 ans après, force est de constater que la clairvoyance de ce billet est plus que jamais d’actualité :

« L'évolution de nos métiers et de nos entreprises est liée à la capacité de leurs équipes dirigeantes à se repositionner sur leur marché. Nos entreprises disposent d'un potentiel qui doit leur permettre de vivre cette évolution et non pas de la subir. Bien sûr, tout changement demande une remise en cause des méthodes de travail, une modification des comportements, tant au niveau individuel qu'au niveau collectif.

Lorsqu'on regarde le monde industriel, il évolue en permanence, les entreprises se regroupent, elles partent à la conquête de marchés émergents, son offre évolue vers une offre plus globale, mieux construite, mieux structurée. L’industrie est passée d'une production de masse à une production plus ciblée, d'un niveau technologique plus évolué.

L’avenir de nos entreprises passe par un développement durable dont la compétence, la richesse de l’offre, la réactivité, l’écoute de la clientèle, sont des éléments incontournables.

Dans ce but, notre Association a décidé de renforcer son action de promotion auprès des prescripteurs afin de favoriser le développement des marchés de demain. Aussi, j’invite nos adhérents à renforcer leurs efforts dans ces actions et nos amis fondeurs qui ne nous ont pas encore rejoints à le faire.

Ne cédons pas à la morosité actuelle du climat des affaires, mettons dès aujourd’hui nos forces au service des futures applications de nos clients. C’est à nous de convaincre de l’intérêt de développer des produits performants avec des partenaires fiables.

La fonderie française d’alliages de zinc est reconnue comme l’une des plus performantes au niveau technique à l’échelle mondiale et les pièces qu’elle produit sont autant de symboles d’une capacité et d’une volonté de toujours progresser. Il nous appartient de poursuivre cette quête de l’excellence. Les plus belles pièces sont encore à créer. »


                                                                                Gilles Curti
                                                                                Président de Zinc Fonderie

 

Articles les plus consultés

Utilisation du Zamak dans le secteur médical
18/09/2018
Temps de lecture : 10 minutes
Les alliages de zinc dans la fonderie : 10 questions - réponses
26/04/2018
Temps de lecture : 12 minutes
Aluminium, Magnésium et Zamak, comment choisir son alliage ?
26/10/2017
Temps de lecture : 12 minutes

Les dernières actualités

Le Zamak pousse le bouchon très loin !
12/12/2018
Temps de lecture : 6 minutes
Recycler le zinc ou comment boucler la boucle ?
13/11/2018
Temps de lecture : 9 minutes
Diptyque et son parfum solide dans un boîtier Zamak
24/10/2018
Temps de lecture : 4 minutes

Catégories d'actualités

×

Vous utilisez un navigateur obsolète !

Ce site utilise des technologies modernes qui ne sont pas supportées par votre navigateur. Vous êtes susceptible de rencontrer des problèmes d’affichage. Nous vous recommandons d’utiliser ou de mettre à jour l’un des navigateurs suivants :